cloud

askR.ai : un data-assistant pour interroger Snowflake

Grâce à une architecture unique, cette jeune pousse bouscule les codes du Cloud et favorise les innovations comme askR.ai.

Fondé en 2013 par 3 français un peu frustrés par la lenteur des grands acteurs de bases de données pour lesquels ils travaillent à l’époque, Snowflake est le  premier data warehouse cloud-native. L’équipe a levé depuis sa fondation 923 millions de dollars, pour une valorisation actuelle de 3,5 milliards de dollars. 

Séparer le traitement des données du stockage, une intuition payante.

Pourquoi en à peine 6 ans l’entreprise s’est-elle imposé face à des concurrents aussi énormes que Amazon ou Microsoft ? Parce que l’architecture cloud a été pensée de manière à “décupler le nombre d’utilisateurs simultanées et le nombre de requête sans nuire aux performances”, précise Thibault Ceyrolle, président de Snowflake Europe.

Comment ? En séparant le stockage du traitement, c’est à dire en mobilisant les ressources des serveurs à la volée pour répondre à des requêtes particulières. Les données ne sont ainsi transférées qu’une seule fois, et la puissance des serveurs est totalement modulable. Ce modèle du paiement à l’usage, facturé à la seconde près, colle mieux aux besoins des entreprises de plus en plus exigeantes sur la scalabilité et la maîtrise des coûts offertes par le cloud.

>> Découvrir l’article “Le cloud est plus sécurisé que le on-premise “ <<

“No time to data”, une notion aussi importante pour Snowflake que pour le data-assistant askR.ai.

Le choix architectural de Snowflake améliore les performances de manière significative en réduisant le temps nécessaire aux requêtes. Rappelons que d’après Gartner, seulement 35% des collaborateurs utilisent la BI traditionnelle à cause de set-ups encombrants et d’une expérience utilisateur parfois déplorable.

askR.ai et Snowflake ont en commun de proposer une intégration extrêmement simple aux infrastructures existantes. Le but est de minimiser le set up et maximiser l’effet wahou avec la rapidité des requêtes effectuées. Snowflake se situe en amont de la chaîne de valeur data, plutôt du côté des data scientists capables d’appréhender toute sa puissance. askR.ai s’inscrit en aval, directement en contact avec les collaborateurs moins au fait des subtilités de l’architecture data. 

Pour Matthieu Chabeaud, CEO d’askR.ai, la connexion avec Snowflake était évidente. “Il s’agit d’un acteur assez révolutionnaire dans le milieu du cloud pour que les entreprises qui s’y intéressent envisagent, dans une vision stratégique globale, d’intégrer un data-assistant dans le quotidien des utilisateurs métiers. Nous avons donc travaillé tres rapidement à avoir un connecteur.” Snowflake est également multicloud, un choix qu’askR.ai partage puisque ce data-assistant est compatible avec Microsoft Azure , Google Big Query ou AWS.

Bref, dans une réflexion globale sur les solutions data innovantes, ces deux solutions apparaissent donc aussi incontournables que complémentaires.